Actualités
Retro Classic Typewriter From Circa 1950s With Sheet Of Paper On Wooden Desk Front Aquamarine Wall Background. Vintage Old Style Filtered Photo

Cher Amis,

Noël approche… Et comme toutes les fêtes, elle arrive avec sa hotte d’émotions…

Pour les uns, c’est la plus belle fête de l’année, une parenthèse de joie et de partage, de paix et d’amour.

Pour les autres, elle résonne lugubrement avec solitude, angoisse ou tristesse. Très dur de se retrouver seul… Très dur aussi de réintégrer un milieu familial dysfonctionnel ou toxique. On peut alors décider de rester chez soi, les restrictions sanitaires pouvant vous sauver la mise, mais la culpabilité vous guette, le poids des traditions vous oblige et vous vous faites violence, une dernière fois, promis !

Ce que chacun ressentira est éminemment lié à sa propre histoire, mais aussi à ses espoirs, et ses attentes. Alors, prenons quelques minutes pour se préparer.

 

La roue du EQ-i (Emotional Quotient Inventory) présente quinze compétences émotionnelles. En voici trois fort utiles en période mouvementée, ainsi que quelques « tips » qui vous aideront, je l’espère, à faire de ce Noël 2020 un moment doux et agréable :

 

La conscience de soi émotionnelle, c’est la capacité à identifier et à accepter ses émotions. Ne l’oublions jamais, une émotion est une réaction physiologique, un état d’excitation de notre système nerveux. Chaque émotion porte un message, à nous de l’entendre et de le comprendre. Une émotion agréable nous indique que nous sommes en confiance, que nous pouvons nous ouvrir aux autres et aller de l’avant ; une émotion désagréable nous alerte : nous devons faire attention et nous protéger.

TIPS
Pour ceux qui rejoignent avec plaisir leur famille, profitez de tous les moments magiques que vous allez vivre ensemble, savourez chaque instant, partagez vos émotions, exprimez votre joie et votre gratitude sans modération.
Seule mise en garde : n’abusez pas de l’alcool ou du chocolat, les lendemains de fête peuvent être douloureux !

Pour ceux qui ont du plomb dans les chaussures à l’idée des retrouvailles, préparez-vous… Vous connaissez par cœur les membres de votre famille, vous savez que vous ne les changerez pas. Alors, prenez 5 minutes pour noter tout ce que votre mère ne manquera pas de vous dire, le sempiternel cadeau de Tonton Jacques, les reproches insidieux de votre sœur, les blagues un peu lourdes de votre frère, les sujets explosifs mais semble-t-il incontournables… Dès que vous ressentirez l’émotion désagréable surgir, ne tombez pas dans le piège de la réaction, mettez-vous en « pause ».

Au lieu d’être déçu ou agacé, au lieu de vous mettre en colère… sortez de la piste de danse, montez au balcon et adoptez la posture d’observateur. Du balcon, les choses sont drôlement plus intéressantes, vous pourrez regarder ce qui se passe, décider calmement de la meilleure posture à adopter, choisir une réponse appropriée qui préserve à la fois les intérêts de chacun, et tout aussi important, qui n’abîme pas la relation.

 

L’empathie, c’est la capacité à identifier, à comprendre et à prendre en compte les émotions et les pensées de l’autre. Un jeu d’enfant lorsque la relation est bonne, que l’on se sent naturellement « de tout cœur » avec l’autre. Beaucoup plus challengeant lorsque la relation est tendue et que l’on n’apprécie guère l’autre. Comment ressentir de l’empathie pour une personne désagréable qui m’agresse ou qui m’ignore ? Attention à la stratégie « œil pour œil, dent pour dent », elle vous fera emprunter le chemin de l’escalade et personne ne gagne jamais au combat des égos… si ce n’est la discorde.

TIPS
Ce qui sort à l’extérieur est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur. Un comportement négatif révèle toujours une souffrance interne.

Alors, plutôt que de réagir aux comportements désagréables, prenez un peu de recul pour essayer de voir et de comprendre les choses du point de vue de l’autre. Questionnez-le avec curiosité et sans jugement négatif a priori. Pas facile, mais c’est peut-être ça la magie de Noël : la paix, le pardon et la compassion sont aujourd’hui au rendez-vous !

 

Le contrôle des impulsions, c’est la capacité à résister ou à retarder une impulsion ou une tentation d’agir.

Qu’on l’attende avec impatience, ou qu’on le redoute, Noël est un moment intense, en émotions. Pour ceux qui en temps normal agissent avec spontanéité et sans retenue, cette dernière semaine de décembre peut s’avérer redoutable ! Les relations tendues peuvent vite dégénérer en clash, les différends se transformer en disputes et les désaccords en drames ! Attention, avec un contrôle des impulsions bas, les émotions partent rapidement en live !

TIPS
Conscient des pièges, préparez-vous à les éviter. Comment allez-vous maintenir votre calme lorsque les choses ne se passeront pas comme vous le souhaitez ?

Quelle est votre réaction « par défaut » lorsque l‘autre agit à l’encontre de vos intérêts ou pire encore, à l’encontre de vos valeurs ?

Lequel de ces « quatre cavaliers de l’apocalypse » endossez-vous : la critique, le mépris, la contre-attaque ou le retrait ?

Quel que soit votre arme favorite, elle abimera la relation. Alors misez sur le long terme, respirez, allez faire un tour dans la pièce d’à côté et imaginez des réponses plus appropriées qui pourront remplacer vos réactions impulsives et ainsi préserver vos relations.

 

« Pense avant de parler et pèse avant d’agir » a dit Shakespeare.
Alors, inspirons-nous du légendaire flegme britannique : Keep calm, it’s only Christmas!

 

Corinne Martin,

Dirigeante Performance Consultants France

  • Le regard des associées Corinne Martin, Claire Baran, Béatrice Binard et Lucie Lauras prennent la parole et vous donnent leur regard sur des thématiques d’entreprise.
  • Nos clins d'oeil Le fonctionnement humain à travers des lunettes décalées et humoristiques.
Sed justo dolor. odio dapibus lectus Aliquam